« SpaSHR » Alma Laser

crbst_femme-corps-web01er bilan :

Notre technicienne vous interrogera sur l’évolution de la pilosité, en fonction des différents événements de votre vie (adolescence, contraception, grossesse, prise médicamenteuse). Ceci nous permettra de reconnaître le caractère normal ou anormal de votre pilosité.
En cas de troubles hormonaux, un bilan hormonal peut être réalisé chez votre médecin traitant. Votre médecin pourra mettre en route un traitement hormonal préalable ou réaliser un changement de contraception, faute de quoi le résultat ne sera pas celui escompté.

De nombreuses pilules et stérilets ont pour effet secondaire d’engendrer un dérèglement hormonal et provoquent une pousse excessive des poils (lire la notice de votre moyen de contraception afin de vérifier que la « pousse excessive de poils » n’est pas annotée dans la liste des effets secondaires de votre pilule).

Si vous êtes dans un tel cas de figure, veuillez vous renseigner auprès de votre gynécologue ou médecin traitant afin de changer votre contraception. Sans quoi, le résultat de la dépilation ne sera pas escompté.
Les effets secondaires des moyens de contraception peuvent perdurer jusqu’à deux ans dans l’organisme, même après changement de contraception.
L’institut ainsi que le personnel agréée de l’institut ne sont pas tenus responsables quand à l’omission des informations et des conséquences en résultat. Ceci concerne tous les soins proposés.

Le soleil : 
Vous pourrez vous exposer au soleil dès le lendemain de la séance avec une crème indice 50.
SpaSHR est la 1ière technologie permettant des soins toute l’année y compris lorsque vous êtes bronzé(e). Cette nouvelle technologie permet de réaliser les soins un large panel de phototypes (peaux claires, mates, noires, ou bronzée).

Les séances se dérouleront 1 fois toutes les 4 à 6 semaines selon la repousse de votre poil, puis toutes les 8 à 10 semaines lorsque les poils commencent à repousser. Votre technicienne est seule habilitée à définir le temps d’attente nécessaire entre chaque repousse. Si le protocole n’est pas respecté le résultat ne sera pas escompté.
Le nombre de séances varie selon la zone :
De nombreuses zones dans notre corps sont hormono-dépendantes (ex : les lèvres). Il y aura donc pour ces zones un nombre de séances plus important, plus une repousse du fait de la stimulation hormonale régulière tout au long de la vie,
 des séances d’entretien seront donc nécessaires.
En temps normal, 8 à 15 séances seront en général suffisantes et la dépilation sera de très longue durée. En cas de dérèglement hormonal soudain (maladie, stress, anxiété…), des séances d’entretien seront nécessaires.
Chez l’homme la situation est plus complexe du fait de la profondeur des poils et de la stimulation hormonale, rendant la dépilation complète et « définitive », difficile. La testostérone stimule en permanence la pousse du poil. Par contre l’utilisation d’une lumière Diode (type MPS – SpaSHR) permet une bonne qualité de dépilation (poils beaucoup moins nombreux et plus fins), ce qui est le résultat généralement recherché.

Au cours de la séance :  « MPS – SpaSHR » est équipé d’un système de refroidissement intégré. Grâce à la technique « In Motion » la sensation de chaleur est pratiquement inexistante et la séance est indolore et confortable. Le risque de brulure grâce à cet appareil est inexistant.

Bémol : Les poils blonds – blancs et certains poils roux restent plus longs à traiter, car ils n’ont pas de mélanine et ne sont donc pas détectable par la lumière.

Les poils n’apparaissent pas tous en même temps, la moyenne pour travailler ce cycle total pilaire est donc de 16 mois.

 

Avant/Après la séance de dépilation ou épilation définitive :
• Avant : Il n’est pas nécessaire de vous raser avant la séance avec notre appareil.

Vous pourrez raser ou épiler à la cire après la séance ou  laisser pousser les poils jusqu’à la prochaine séance. Vous choisissez…
De toute façon, les poils vont tomber 2 à 3 semaines après la séance. Certains d’entre eux ne repousseront plus (ceux en phase active), les autres seront traités lors des prochaines séances.
• Après: Apaisez les zones traitées avec une crème adoucissante et hydratante. En cas d’exposition au soleil appliquez une crème anti-U.V. doté d’un fort indice de protection (IP50). Vous pouvez donc aller au soleil dès le lendemain de la séance (avec un indice de protection 50) et effectuer vos séances même bronzée, pendant l’été.
La dépilation « MPS – SpasHR » est-elle vraiment définitive ?
Le poil est régi par le cycle pilaire dont on vient à bout en plusieurs séances, gagnant à chaque séance une disparition supplémentaire de poils mais il en reste toujours quelques-uns, dont on vient à bout avec une à quatre séances par an.

La dépilation présentera une réduction progressive qui pourra atteindre au mieux 90% à 95%. Quelques séances d’entretien seront donc nécessaires dans l’année.
La réduction sera fonction de la localisation anatomique et de la texture du poil.
La dépilation ne traite que les effets de la pilosité et non la cause.
L’influence de troubles hormonaux, comme il est cité plus haut, peut perturber le cycle pilaire et réveiller ultérieurement des follicules en phase dormante.
La réduction de la pilosité ne sera que temporaire sur un poil blanc ou un duvet très fin.

 

Pourquoi seulement 90 à 95% de poils détruits ?
C’est le pourcentage de poils qui sont facilement éliminés. Mais, il est possible de dépasser ces 95% à condition d’effectuer plus de séances, les derniers 5 à 10% sont les plus compliqués à faire disparaître. Il est important de garder à l’esprit que la dépilation ne peut détruire que les poils existants et pas ceux à venir !…Des bouleversements hormonaux surviennent au cours de notre vie (adolescence, grossesse, ménopause, période de stress, d’anxiété…) pouvant entraîner la naissance de nouveaux poils.

 

Les résultats de la dépilation peuvent-ils être garantis ?
NON. Etant donné le nombre important de variables d’un client à un autre et la complexité des paramètres à utiliser, il est impossible de prédire le résultat. Un centre de bonne réputation et de qualité, ne peut en aucun cas, donner une garantie en ce qui concerne le résultat et encore moins prédire une épilation « définitive ».
Pour un résultat dit « définitif » contactez un centre laser régit par un médecin, dermatologue ou chirurgien esthétique.

 

Je suis au courant de :
La dépilation ne sera en aucun cas effectuée sur les personnes concernées par les contre-indications absolues, nommées ci-dessous :
• Femmes enceintes, en cours d’allaitement, subissant un traitement hormonal ou agissant sur les hormones.
• Les soins cutanés qui devraient nécessiter une consultation médicale.
• Etat anormal de la peau causé par un diabète, par exemple, ou par d’autres maladies systémiques ou métaboliques.
• Zones à risque : taches, varices, marques de naissance, verrues, plaies non cicatrisées ou irritées …
• Tatouages ou maquillages permanents sur la zone a traiter, quelle qu’en soit la couleur.
• Affections cutanées : eczéma, inflammations, acné… Traitement a base d’AccutaneR – Roaccutane (isotretinoine) au cours des 6 derniers mois.
• Régime à base de stéroïdes au cours des 3 derniers mois.
• Antécédents de poussée d’herpès sur la zone à traiter (à moins d’avoir consulté un médecin et avoir reçu un traitement préventif), épilepsie.
• Implants actifs, tels qu’un stimulateur cardiaque, un implant pour incontinence urinaire, une pompe à insuline, etc.
• Pathologies cardiovasculaires.
• Pathologies liées à la photosensibilité, comme la porphyrie, l’éruption polymorphe à la lumière, urticaire solaire, lupus, etc.
• Antécédents de cancer de la peau ou zones sujettes à des malignités dermiques.
• Radiothérapie ou chimiothérapie au cours des 3 derniers mois.
• Antécédents de poussées d’herpès sur la zone à traiter, à moins d’avoir l’accord écrit d’un médecin et avoir reçu un traitement préventif.
• Traitements récents ou en cours à base d’alpha-hydroxy-acides (AHA), de beta hydroxy-acides (BHA), de Retin-AR, de rétinoïdes topiques ou d’acides azelaiques
• Traitements ou médicaments non compatibles avec la lumière, soleil, UV «photosensibilisant » En cas de doutes, consultez votre médecin traitant.
Personnes sensibles aux effets de l’exposition à la lumière au niveau des yeux (photosensibilité aigües).
Sur les peaux mates, une modification de la pigmentation (hypo, ou hyper) peut survenir : elle disparaitra après quelques semaines.

Attention : L’institut a vis-à-vis de sa clientèle, une obligation de moyens et non une obligation de résultat.
La SARL DERMAPURE ainsi que le personnel agréé de l’institut ne sont pas tenus responsables quand à l’omission des informations par le client et des conséquences en résultat.

 

 

Enregistrer